Les 13èmes RPPE

mise à jour : mai 2021
 
Bientôt ici, les informations sur
Les 13èmes RPPE
Juin 2022 

Titre provisoire :
Faire famille aujourd'hui
Contexte et enjeux

12èmes RPPE

26, 27, 28 juin 2019
Du stress au trauma
Mécanismes, enjeux, contexte sociétal
et prise en charge « psy » à l’école

Dans leur pratique professionnelle, les psychologues de l’Éducation Nationale sont régulièrement confrontés à la gestion de demandes concernant le décès d’un élève, d’un enseignant ou d’un parent, ou encore des faits de harcèlement ou de violence
Face à ces situations d’urgence, potentiellement génératrices de traumatismes, l’école peut-elle toujours jouer son rôle de « sanctuaire » protecteur, surtout si elle est impactée dans ses murs?

Qu’ils soient liés à une catastrophe de grande ampleur ou à un événement dramatique touchant des membres de la communauté éducative, les traumatismes psychiques peuvent être particulièrement pathogènes pour les plus jeunes et avoir des incidences importantes sur la vie de l’enfant à l’école, dans son lien social comme dans ses apprentissages.

L’école se doit d’offrir à l’enfant un environnement facilitant, favorisant la mise en parole de ses vécus traumatiques, lui permettant de retrouver le plaisir de penser et de réinvestir les apprentissages. L’école se doit aussi de prendre en considération le retentissement sur les proches, familles, équipes éducatives.

A partir d’une approche plurielle du trauma, il sera question de la perspective historique, depuis la prise en compte sociétale des traumatismes psychiques jusqu’à la création des Cellules d’Urgence Médico-Psychologique.

Quelle place le psychologue de l’Éducation Nationale peut-il occuper aujourd’hui au côté des professionnels des autres institutions lors d’un événement de grande ampleur ? Pour répondre à cette interrogation, nous traiterons la question de la mise en place des cellules de crise et du rôle des psychologues dans le « dispositif académique d’écoute et de gestion des événements graves ».

Les interventions du psy EN nécessitent par ailleurs une formation et une bonne connaissance de ce dispositif. Les psychologues doivent aussi pouvoir bénéficier d’une supervision et d’un débriefing car, très souvent, ils sont non seulement confrontés aux manifestations des victimes, mais peuvent être eux-mêmes affectés par l'événement. Comment l’institution prend-elle en compte les risques psychosociaux inhérents ?

Voici quelques-uns des thèmes que se proposent d’aborder ces 12èmes Rencontres qui réuniront psychologues, professionnels, chercheurs et praticiens afin qu’ils nous apportent leur éclairage et enrichissent notre réflexion.

Programme 12RPPE

 


Mercredi 26 juin




  • 10 h 30 -  Début de  l'Accueil
  • 13 h 45 - Ouverture officielle - allocutions


  • 14 h 30 - Michèle Bromet-Camou (voir la page)
    Psychologue clinicienne, psychothérapeute, formatrice en psychogénéalogie et en psychodrame
    Du trauma au traumatisme

  • 15 h 45 - Mélanie Dupont (voir la page)
    Docteur en psychologie - Unité Médico-Judiciaire (UMJ), Hôtel Dieu (Paris)

    Présidente de l’association Centre de Victimologie pour Mineurs

    Traumatisme psychique : mieux reconnaître pour mieux intervenir

 


Jeudi 27 juin




  • 9 h 15 - Dr Jean-Jacques Chavagnat (voir la page)
    Psychiatre adulte, enfant et adolescent, pôle Hospitalo Universitaire de Psychiatrie
    Adulte du CH Laborit - Responsable de la CUMP renforcée de la Vienne
    La CUMP : historique, intérêt et lien avec l’éducation nationale

  • 10 h 45 - Marion Haza (voir la page)
    Maître de Conférences HDR en psychopathologie clinique -
    Université de Poitiers (CAPS EA 4050, Poitiers)
    Cyber harcèlement et traumatisme

-------------------
14 h 00 : Conférences simultanées
-------------------
  • Christine Pane (voir la page)
    Psychologue clinicienne, Psychothérapeute ICV
    Stress et trauma : la lumière des neurosciences et de l’approche thérapeutique par ICV
  • Mireille Guittonneau-Bertholet (voir la page)
    Maitre de conférences, Paris Diderot

    Trauma et apprentissages

-------------------
15 h 20 : Conférences simultanées
-------------------
  • Alain Noble (voir la page)
    Psychologue clinicien, Psychanalyste - Psy’Cab

    La place du psychologue dans la cellule d’écoute

  • Jeanne Moll (voir la page)
    Présidente d'honneur de L’Association des Groupes de Soutien Au Soutien (AGSAS)

    Rédactrice en chef de sa revue annuelle "Je est un Autre"

    Des difficultés et des bénéfices, pour les enseignants et les psychologues, de rejoindre un groupe interdisciplinaire de réflexion comme le Soutien au Soutien


 


Vendredi 28 juin




  • 9 h 15 -  Carole Damiani (voir la page)
    Directrice - Paris Aide aux Victimes

    Le dispositif de prise en charge des victimes suite à un acte de terrorisme en France et le soutien psychologique aux victimes de l’urgence au long terme

-------------------
10 h 45: Conférences simultanées
-------------------

  • Aurélia Rochedreux (voir la page)
    Psychologue coordinatrice CUMP 91

    Le trauma dans l'urgence : " le travail du psychologue au sein d'une Cellule d'Urgence Médico-Psychologique"

  • Dr Patricia Tissier-Fizazi (voir la page)
    Médecin conseillère technique auprès du Recteur de l'Académie de Poitiers
    & Jean-Louis Piedebout

    Conseiller sécurité auprès du Recteur de Poitiers
    Activation du dispositif académique de la cellule d’écoute et de gestion d'événements graves
-------------------
  • 14 h 00 - Nelly Goutaudier (voir la page)
    Maitre de conférences en psychopathologie cognitive et clinique -
    Université de Poitiers et CNRS (UMR 7295)
    Centre de Recherches sur la Cognition et l'Apprentissage (CeRCA)

    Réponses Traumatiques : Du Trouble à la Croissance

  • 15 h 15 - Clôture